J'ai effectué des stages en Parfumerie

Il y a quelques années (en 2013 - 2014), j'ai suivi une formation de CAP Esthétique en un an. Déjà titulaire d'un Bac et d'une Licence, il s'agissait-là d'une reconversion professionnelle dans un domaine qui me plaisait et m'attirait depuis bien longtemps. J'étais formée dans ce que l'on appelle une " classe adulte ", c'est à dire que mes camarades avaient entre 18 et 50 ans. Nous avions des cours de pratique et théoriques à l'école, mais aussi 12 semaines de stages à effectuer en parfumerie et en institut de beauté durant l'année. Après avoir passé cinq semaines de stages au sein d'une célèbre chaîne de Parfumerie, je me suis dit qu'il pouvait être intéressant de vous parler de cette petite expérience professionnelle, qui certes date un peu, mais pourra peut-être répondre aux questions que se posent les futures étudiantes en Esthétique au sujet des stages à réaliser et pourquoi pas aussi ouvrir les yeux aux client(e)s. En tant que femmes, nous sommes habituées à être clientes des Parfumeries. Mais sait-on vraiment ce qui se cache dans l'envers du décor ?

Entrez dans un monde de toute Beauté...



Bien souvent, j'ai pu entendre des filles râler et critiquer ouvertement les conseillères qui ne savaient pas toujours bien les renseigner lors de leurs divers passages en parfumerie... C'est regrettable, je le conçois très bien. Il est tout à fait normal d'attendre des conseils de qualité de la part d'une vendeuse et conseillère en beauté. Mais savez-vous qu'il s'agit bien souvent de simples stagiaires qui viennent tout juste de commencer leur formation d'Esthétique et qui sont peut-être " conseillères " dans votre parfumerie depuis quelques heures seulement ? Si ça se trouve, vous connaissez peut-être même mieux les lieux qu'elles si vous êtes un(e) habitué(e) dans cette boutique !


Laissez-moi vous raconter mon expérience...



Mon arrivée au sein de l'entreprise

Je sais de quoi je parle car le tout premier jour (après seulement un mois de cours) je me suis retrouvée lâchée face aux clients sans avoir eu le temps de prendre connaissance des produits vendus dans le magasin et sans savoir exactement où était positionnée telle ou telle marque... Pour tout vous dire, quelques minutes seulement après avoir posé mon sac au vestiaire, je tenais déjà l'aspirateur dans les mains et passais ensuite la serpillère dans la boutique... L'on ne m'a même pas fait visiter les lieux. Puis quand le magasin a ouvert ses portes au public, c'est sans aucune formation que je devais accueillir la clientèle et la renseigner. Les clients me posaient déjà toutes sortes de questions auxquelles je ne pouvais pas toujours répondre puisque je connaissais peut-être moins les locaux qu'eux. Ils étaient loin de se douter que je commençais mon " métier " de vendeuse depuis seulement 3 minutes... Et du coup, ils s'attendaient à ce que je leur réponde comme une pro (sauf qu'à l'époque, je débutais seulement mes études d'Esthétique et n'avais pas encore toutes les connaissances nécessaires pour pouvoir leur parler des principes actifs d'une crème adaptée ou non à leur type de peau).  De plus, sur mon badge il n'était pas écrit ouvertement " stagiaire " mais il y avait la mention " en formation " ce qui pouvait porter à confusion quant à mon statut et laisser croire à une future embauche... Mais j'étais bel et bien stagiaire, ce qui signifiait que j'étais là gratuitement et sans diplôme d'Esthétique en poche ! J'allais donc apprendre sur le tas...
 

Diverses missions


Au fil des jours j'ai commencé à me familiariser avec l'emplacement des marques et des produits. L'équipe me confiait également toutes sortes de missions autres que le conseil comme déballer les cartons qui venaient d'être livrés, ranger les tiroirs des meubles de maquillage, faire des étiquettes-prix ou encore réaliser des emballages cadeaux sans scotch... Je suis d'ailleurs devenue experte dans la confection des paquets cadeaux sans scotch et j'ai également confectionné de jolies compositions en tout genre pour le magasin ! C'est fou comme du papier de soie coloré, un peu de plastique transparent et un ruban peuvent mettre en valeur des produits à offrir...


La vente de parfums  

Au tout début, je n'étais pas vraiment à l'aise avec la vente de parfums car je ne savais pas bien différencier les différentes familles olfactives et ne connaissais pas les notes de chaque parfum... Pour la plupart, je les découvrais à peine... Et puis lors de mon deuxième stage en parfumerie, je me suis étonnée moi-même en me rendant compte que finalement, je me régalais à vendre les parfums ! Contre toute attente, c'est ce que je préférais. C'était même mieux que de vendre du maquillage. Qui l'eût cru ? ! Pas moi en tout cas. Au final, ce n'était pas si compliqué que ça en avait l'air. J'avais repéré plusieurs marques dont je présentais les nouveautés. La majorité du temps, les clients achetaient l'un des 3 parfums vers lesquels je les avais dirrigé en premier lieu. J'ai été très étonnée de voir comme les gens se décident vite pour choisir un parfum ! On dirait qu'ils viennent acheter un parfum (à 100€) comme ils iraient acheter une baguette de pain... Personnellement, pour dépenser une somme pareille il me faut le temps de la réflexion. En fait, le domaine de la parfumerie en général ne connait pas la crise et ça me rassure puisque c'est dans cette voie que je me dirige.


Le contact avec la clientèle

Durant mes stages, j'ai rencontré toutes sortes de clients. Il y a les gentils et compréhensifs qui attendent patiemment que tu reviennes vers eux lorsque tu as besoin d'aller chercher une info auprès d'une de tes collègues. Il y a les pressés qui viennent acheter un cadeau en vitesse avant de se rendre à un rendez-vous (« n'importe quoi pourvu que ça sente bon ! ») Il y a ceux qui ne supportent pas que tu viennes vers eux pour leur proposer ton aide (alors que c'est une consigne obligatoire de la part de l'enseigne) et ceux qui au contraire, seraient complètement perdus si une conseillère n'était pas à leur côté durant tout le temps qu'ils vont passer dans la Parfumerie. Il y avait les gros porte-monnaie qui dépensent sans compter mais il y avait aussi les plus "radins" qui voulaient des parfums de marques à 20€ (euh... comment dire... ça n'existe pas...) ou encore ceux qui râlaient car tu ne leur avais pas offert assez d'échantillons. Il faut savoir qu'en période de Noël nous étions presque en rupture de doses d'essai, c'était donc un seul échantillon par achat, pas plus, sinon il n'y en aurait pas eu pour tout le monde et imaginez la tête de celui qui aurait dépensé une fortune et qui n'aurait même pas eu droit à un petit cadeau de remerciement ?! J'ai aussi rencontré quelques clientes qui ont attiré mon attention. Je me souviens d'une femme qui, arrivée à un certain âge, n'avait jamais porté de mascara de sa vie et trouvaient très compliqué le fait de choisir la brosse la plus adaptée ou encore une autre qui ne savait pas ce qu'était un pinceau de maquillage ni à quoi ça ressemblait... Si si, ça existe ! Dans ces cas-là, on se demande si elles se moquent de nous ou si c'est la vérité... Dans leur cas, c'était bien vrai. On leur montre alors les produits et essaie de les conseiller du mieux possible.


La période de Noël en Parfumerie


Ah et puis j'ai connu le rush de Noël ! Faire mon stage au mois de Décembre en parfumerie était pour moi une sorte de test. Je me disais que si je " survivais " à cette période difficile de l'année pour les commerces en général, alors je pourrais bosser sans difficulté en parfumerie plus tard. C'était d'après mes collègues, le pire moment de l'année (bien pire que les soldes parait-il !) et j'ai survécu donc c'est bon signe ! Il y a eu énormément de monde dans le magasin, parfois on ne pouvait même plus circuler dans les rayons, mais au moins on ne s'ennuyait pas, il y avait toujours quelqu'un à conseiller. On a d'ailleurs trouvé le magasin bien vide après les fêtes... Il fallait toujours accueillir chaque client avec une phrase d'accueil qu'on répétait en boucle, le tout avec un grand sourire bien-sûr, tout en leur annonçant les promotions du moment. Ca ne faisait pas très naturel tout ça, on avait parfois l'impression d'être des robots... De plus, en tant que cliente je n'aime pas lorsque les vendeuses me sautent dessus lorsque j'entre dans une Parfumerie et là, j'avais l'obligation de faire aux clients ce que je n'aime pas que l'on me fasse à moi-même...



Une tenue irréprochable


Au fil des semaines, je dirais que j'ai pris confiance en moi et me suis affirmée en tant que vendeuse. C'est un métier qui s'apprend sur le tas et au fil des jours, je me suis sentie de plus en plus à l'aise face à la clientèle. Je me suis également très très bien intégrée à l'équipe ! J'ai sympathisé avec mes collègues de travail ainsi qu'avec la responsable qui était très gentille. L'ambiance était bonne, c'est très important lorsque l'on travaille en équipe. J'étais motivée et me suis donnée à fond ! Quand on travaille en parfumerie, il faut toujours être sur son 31. On doit porter une tenue noire (tailleur), impeccable, avoir les cheveux joliment attachés, avoir les ongles vernis, porter un maquillage assez voyant (pas de teinte nude !) et un beau rouge à lèvres bien rouge. En gros, on doit se faire belle tous les jours ! Il ne faut pas se laisser aller car l'on doit laisser une bonne image au client. On représente tout de même un monde de luxe ! Pour les fêtes, les paillettes étaient même de sortie !
 

Bilan de mes stages en Parfumerie

Ces deux stages en Parfumerie ont été pour moi une bonne expérience dans l'ensemble. Bien-sûr j'ai fait quelques tâches moins plaisantes comme balayer les feuilles mortes devant la boutique dans le froid, nettoyer les étagères de parfums, laver le sol ou encore jeter les poubelles... Mais tout cela fait partie du métier de vendeuse et au moins j'en aurais vu toutes les facettes. La parfumerie ce n'est pas toujours tout beau tout rose, ce n'est pas que du luxe et des paillettes, mais ce sont surtout des employé(e)s qui ont des consignes très strictes pour réussir leurs objectifs de ventes et qui doivent toujours accueillir la clientèle avec un grand sourire et d'une manière très chaleureuse. C'est un monde où l'apparence compte beaucoup, tout doit être parfait, les produits doivent être disposés d'une manière harmonieuse et les conseillères doivent être agréables et avoir une bonne présentation. Tout est fait pour que les clients se sentent bien dans ce lieu. Je ne sais pas encore si je préférerais travailler en parfumerie ou en institut de beauté. Ce sont au final deux univers complètement différents.


En tout cas, j'espère que mon article aura pu vous éclairer sur le métier de vendeuse en Parfumerie et que grâce à lui, vous verrez les choses différemment lors de vos prochaines visites en boutique et aurez un regard bienveillant envers ces personnes qui ne sont peut-être que des stagiaires mais qui font leur maximum pour essayer de vous conseiller du mieux possible.


Y a t-il des vendeuses en parfumerie par ici ? 
Ou bien des étudiantes en Esthétique ?
 




 Nathalie, blogueuse
Maman d'un petit garçon né fin 2014
et d'une petite fille née durant l'été 2016.



https://www.instagram.com/blogmonjolicoeur/https://www.facebook.com/pages/Mon-Joli-Coeur/1401569383444290http://www.hellocoton.fr/mapage/mon-joli-coeur

4 commentaires:

  1. C'est intéressant d'avoir ton expérience sur le sujet je trouve :)
    Cela ne te manque pas le contact avec les clients du coup ?
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ça ne me manque pas ^^
      Par le passé, j'ai aussi été caissière dans plusieurs magasins et les clients ne sont pas toujours sympas ;-) Après j'avais quand-même un bon contact avec la clientèle alors le moment venu si je dois retravailler dans ce domaine cela ne me dérangera pas. Bises

      Supprimer
  2. J'admire les vendeuses car c'est un métier difficile que je ne m'imagine pas faire ! Quant au maquillage, je connais très mal ce domaine. C'est l'inverse même car je suis un personnel en uniforme donc le maquillage doit être très sobre et la coiffure très sage ;-)
    Mamine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce n'est pas toujours facile comme métier... Mais ce doit être le cas dans de nombreux domaines. Il y a toujours des avantages et des inconvénients ;-) Je me souviens du métier que tu exerces alors je comprends pourquoi tu ne te maquilles pas trop :-) J'espère que ce que tu fais te plait. Bises

      Supprimer

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

✎ Après avoir lu un article, laisser un COMMENTAIRE ne prend que très peu de temps mais fait vivre le blog ! MERCI à tous ceux qui prendront le temps d'en laisser pour réagir à mes articles ✉

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░