Vivre une grossesse avec un jeune enfant à la maison

Dans ce nouveau post, je voudrais vous parler de cette deuxième grossesse et plus précisément de la façon dont je l'ai vécue en ayant un premier bébé à la maison. On me demande souvent si ce n'est pas trop fatigant de devoir gérer un premier enfant en bas-âge (non scolarisé) tout en étant à nouveau enceinte. C'est la question à laquelle je vais tenter de répondre dans cet article...

Ma grossesse


Je suis tombée enceinte quelques jours après que notre Petit Cœur ait fêté son premier anniversaire. Cette nouvelle grossesse était désirée et le fait d'avoir déjà un bébé en bas-âge à nous occuper ne nous dérangeait pas vraiment. Beaucoup de parents font des enfants rapprochés et s'en sortent très bien, alors pourquoi pas nous ? ! Nous étions prêts à agrandir notre petite famille et nous nous sommes lancés dans cette nouvelle aventure sans nous poser trop de questions...


Le 1er trimestre

Durant mon premier trimestre de grossesse, mon fils ne marchait pas encore. C'était encore un petit bébé qui se déplaçait à quatre pattes mais réclamait souvent les bras. Comme vous le savez sans doute déjà, il est recommandé durant les premières semaines de grossesse d'éviter au maximum de porter des charges lourdes, mais là je n'avais pas le choix. C'est mon enfant et je devais continuer à m'occuper de lui comme à mon habitude. Je devais donc le porter pour l'allonger sur la table à langer afin de lui changer sa couche, je devais lui donner son bain, le porter pour le mettre dans son lit ou dans son parc etc...) Rien d'extraordinaire, mais j'espérais au fond de moi que ces gestes du quotidien ne provoqueraient pas de fausse couche... Pour cette deuxième grossesse, j'ai connu les nausées (ce qui n'avait pas été le cas pour mon premier). Forcément, devoir subir et gérer les crises de colère ou les pleurs de notre premier enfant quand on est soi-même pas très bien, ce n'était pas de tout repos. Mais ça s'est tout de même bien passé car je ne garde pas un mauvais souvenir de mon premier trimestre de grossesse en compagnie de mon premier bébé. De toute façon, nous avions voulu cette situation et maintenant il fallait l'assumer !

Le 2ème trimestre

Mon fils s'est mis à marcher durant mon deuxième trimestre de grossesse et cela a été un soulagement pour moi car il me suivait désormais dans les pièces de la maison où l'on devait aller, ce qui m'évitait de devoir sans cesse le porter. Malgré tout, on continue forcément de porter son enfant. Impossible de faire autrement ! Mais le deuxième trimestre est le meilleur de la grossesse car c'est celui où l'on se sent le plus en forme alors il n'y a pas eu de soucis ! Je ne ressentais pas de fatigue, j'étais épanouie, mon ventre n'était pas encore trop gros, ça a été.



Le 3ème trimestre

Gérer un jeune enfant alors que notre bidou grossit de plus en plus s'est avéré un peu plus difficile durant mon dernier trimestre de grossesse... En effet, j'ai ressenti très tôt de nombreuses contractions et ma gynéco me demandait de me reposer au maximum pour éviter d'accoucher prématurément une deuxième fois... A partir de 6 mois de grossesse, je me suis sentie plus fatiguée et porter mon fils me faisait mal en bas du ventre. Alors lorsque mon mari était là, c'est lui qui portait notre Petit Cœur. J'en profitais pour me reposer un peu, d'autant plus que ce repos était de courte durée sachant qu'il partait ensuite travailler. C'est aussi à cette période que notre fils a décidé d'affirmer son caractère... Il a commencé à râler lorsque quelque-chose ne lui convenait pas et il n'écoutait pas toujours ce qu'on lui demandait de faire. Il enchainait les bêtises les unes après les autres (il ouvrait les placards pour attraper des choses interdites), me forçant sans cesse à me lever pour l'en empêcher ce qui me provoquait des contractions à répétitions... Je ne sais pas s'il ressentait que quelque-chose se préparait, mais à cette période il a commencé à nous en faire baver pendant les repas, refusant de manger ses purées qu'il avait toujours apprécié jusque-là... Le moment du coucher aussi a été un peu plus chaotique à partir du moment où il est passé au grand lit. Il lui arrivait d'en descendre à plusieurs reprises avant de s'endormir pour de bon (et à chaque fois, il fallait aller le recoucher car il ne savait pas remonter tout seul...) Entre mon fils de 20 mois à gérer et les douleurs au bassin ou encore celles liées aux contractions que je ressens quotidiennement, oui je l'avoue, les derniers temps sont plus difficiles pour moi... Vivement que j'accouche, que je reprenne possession de mon corps et retrouve ma liberté de mouvements !



Organisation pour le Jour J

La première fois, lorsque mon mari a dû m'accompagner à la Maternité quand le travail s'était lancé, nous n'étions que tous les deux. On pouvait donc partir à n'importe quel moment, sans se poser de question. En plus c'était très bien tombé puisqu'il était en repos ce jour-là. Mais cette fois-ci, nous devrons gérer la garde de notre premier enfant et quand on a aucune famille dans le coin, cela représente un certain stress. Durant une grande partie de ma grossesse, nous ne savions pas qui pourrait garder notre enfant le jour J... On savait que dans le pire des cas, on l'emmènerait avec nous à l'hôpital mais cela voudrait dire que mon mari n'assisterait pas à l'accouchement (chose qu'il ne voulait pas et moi non plus d'ailleurs). Et puis deux voisines se sont proposées pour garder notre fils le jour où nous aurions besoin de partir à la Maternité. Ouf ! Ce fut un soulagement. Mais jusqu'au jour J, on ne sait jamais si elles seront bien chez elle lorsque le travail se lancera... En tout cas, c'est très gentil de leur part et je les remercie pour ce geste qui nous enlève une épine du pied.



Bilan personnel

Malgré tout, je ne regrette pas d'avoir fait le choix d'avoir un deuxième enfant si vite. De toute façon, nous nous étions fixé un objectif de deux ans entre nos enfants. Là ils auront environ 20 / 21 mois d'écart (tout dépendra de quand la petite sœur décidera de venir au monde). J'espère qu'ils auront une bonne complicité ! Par contre je vous avoue que pour le petit troisième on attendra sans doute un peu plus le temps que mon corps se remette de ces deux grossesses rapprochées... Et puis surtout, j'attends de voir ce qu'est la vie au quotidien avec deux enfants en bas-âge. C'est sûr ça risque d'être du sport, mais je suis sûre que ce sera aussi deux fois plus de bonheur et de bisous.    


Les mamans d'enfants rapprochés,
comment avez-vous vécu votre grossesse avec un premier enfant à gérer ?



http://www.hellocoton.fr/famille/2016-07-01

16 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cet article, c'est justement les questions que je me poser !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Je suis contente d'y avoir répondu alors ;-)

      Supprimer
  2. C'est vraiment rigolo comme article je me retrouve dans plusieurs de tes phrases, ton ressenti je pense que c'est peut-être sa pour tout les maman mais c'est vrai que cela reste épuisant bon courage pour la fin 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rassurant de voir que je ne suis pas la seule à ressentir tout ça :-) Merci pour ma fin de grossesse !

      Supprimer
  3. Nous avons la même problématique de vous concernant la garde de FeuFolet au moment de l'accouchement ... soit un fait faire des heures sup à la nounou, soit j'accouche après ma mi-juillet et mes beaux parents seront dans les parages.
    Pour le reste, ayant eu une première grossesse sans problème, je n'ai pas eu particulièrement besoin de me ménager, j'ai donc plutôt survoler cette deuxième grossesse ... Il n'y a que maintenant, en ce début de dernier mois que je me rend compte que oui, oui, il va bientôt arrivé et que rien n'est prêt XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, la garde du plus grand c'est le plus compliqué... C'est ce qui était (et est toujours) le plus stressant pour moi...

      Tu as de la chance d'avoir eu l'impression de survoler cette 2ème grossesse, moi je l'ai quand-même senti passer ! ^^

      Lol, je suis sûre qu'au final tout sera prêt pour son arrivée (même s'il manque quelques détails) ;-)

      Supprimer
  4. Je suis comme toi, je veux deux enfants rapprochés en âge! Surtout reposes toi dans ses derniers jours, peut être que tes voisines accepteraient de garder un peu ton Petit Coeur, histoire qu'il s'habitue et que tu puisses te reposer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, il y en a une avec qui j'ai bien sympathisé qui a eu la gentillesse de me garder mon Petit Cœur le temps que je me rende à mon dernier rdv gynéco :-) Du coup il a joué chez elle avec son fils qui a un an de plus que lui et je pense que ça ira pour la garde le Jour J car il connait déjà les lieux ainsi que les personnes ;-)

      Après si c'est juste pour me reposer je n'ose pas demander de l'aide. Faut que j'assume mon fils quand-même ! ^^ Du coup je me repose lorsqu'il fait sa sieste l'après-midi ;-)

      Supprimer
  5. Si tout se passe bien, j'accoucherai après toi de mon 3e enfant qui aura 16 mois d'écart avec le 2e. Donc je te lirai avec attention ces prochaines semaines ;-)
    et apprendre quelques astuces.
    Bon, je ne suis pas vraiment novice puisque je m'occupe déjà de 2 enfants (mais qui ont 4 ans d'écart, donc une grande qu'il faut préparer et amener à l'école, et faire manger à midi).
    Pour cette 3e grossesse, très peu de repos. Je me console en me disant que je pourrai me reposer dans quelques mois...
    Mamine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis, je te dirai comment ça se passera avec mes deux petits ;-)

      16 mois d'écart ! C'est encore moins que les miens ^^ Mais je suis sûre que tout se passera très bien, même si tu en as déjà deux à la maison à gérer :-)

      Supprimer
  6. j'ai 2 enfants qui ont 22 mois d'écart...ça me parle bien ce que tu écris !! pour l'accouchement du n°2, nous avons eu la chance que mes parents habitent dans le coin.. et d'ailleurs ça nous a bien aidé aussi les semaines suivantes, quand ma mère nous amenait des petits plats.. nous avons été totalement désorganisés les premières semaines.. le 2eme en plus a eu des soucis de régurgitations, il pleurait beaucoup, du coup sa sœur était réveillée en pleine nuit et pleurait aussi.. je pense que ça dépendra beaucoup aussi de comment sera ton petit bébé, si il sera calme ou pas.. nous on a mis quelques mois avant de retrouver une certaine sérénité, mais je ne voudrais pas te faire flipper ! chaque situation est différente..par contre passé ce passage délicat, c'est vraiment top, car ils jouent beaucoup ensemble (garçon et fille, peu importe !) bonne fin de grossesse en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton témoignage :-)

      C'est vrai que c'est une chance lorsqu'on peut avoir de la famille dans le coin pour nous aider ou garder l'aîné ;-)

      Je me souviens que pour le premier, nous avions été un peu désorganisés nous aussi les premières semaines... On ne mangeait plus à heures fixes ^^ Du coup ça me stresse, car si elle ne nait pas bientôt mais qu'elle arrive vers fin Juillet, alors on sera de suite "envahis" par nos familles qui vont venir dormir chez nous durant 15-20 jours (parents, beaux-parents) et nous ne pourrons pas prendre nos marques entre-nous 4... :-/

      Je me demandais justement si mon premier n'allait pleurer la nuit en entendant sa sœur réclamer le sein... On verra !

      Supprimer
  7. Ô c'est rigolo je me retrouve beaucoup dans ton article. Un fils aîné (qui était né prématuré) âgé d'un an lorsque je suis tombée enceinte de ma fille, c'était aussi voulu, et ils ont 20 mois d'écart.
    Aujourd'hui, ma puce a deux ans et c'est un vrai bonheur de la voir avec son grand frère, on ne regrette en rien d'avoir euu des enfants rapprochés. Ce n'est pas de tout repos, mais disons qu'on morfle une bonne fois pour toutes côté nuits hachées, couches et compagnie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben je suis dans le même cas que toi alors ! :-) Notre fils aussi était né prématuré et nous allons avoir une petite fille pour laquelle je suis tombée enceinte quand l'aîné avait tout juste un an. C'est rigolo !

      J'ai hâte de les voir jouer ensemble ;-) Mais d'abord, je vais essayer de profiter à fond de mon tout petit bébé car ça grandit tellement vite !

      Supprimer
  8. ce que tu écris me parle : mes p'tits choux ont 22 mois d'écart.. je ne vais pas te mentir : les premières semaines ont été chaudes !! mais aussi beaucoup car bb2 avait des soucis de reflux et pleurait beaucoup...heureusement que les grands parents nous ont aidés.. par contre après les premiers mois un peu compliqués, ça a commencé a être chouette ! maintenant, ils jouent beaucoup ensemble, même si ils se disputent aussi ( comme un frère et une sœur quoi !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que ce ne sera pas rose tous les jours, surtout au début. Ça risque d'être du sport ! En espérant que notre fille fera ses nuits assez rapidement comme son frère, sinon ça sera plus compliqué de gérer les deux petits avec la fatigue ^^

      Supprimer

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

✎ Après avoir lu un article, laisser un COMMENTAIRE ne prend que très peu de temps mais fait vivre le blog ! MERCI à tous ceux qui prendront le temps d'en laisser pour réagir à mes articles ✉

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░