Accoucher avec ou sans péridurale ?

Durant ma première grossesse, je m'étais donné pour objectif d'essayer d'accoucher sans péridurale. J'en avais beaucoup discuté avec mon mari et je me sentais prête à tenter le coup, même si autour de nous les gens étaient plutôt du genre à se dire « à quoi bon souffrir quand la médecine peut nous soulager ? » De toute façon, je savais au fond de moi, que je pourrais toujours la prendre si la douleur devenait trop forte au bout d'un certain temps. N'ayant jamais accouché, il était difficile d'imaginer la douleur que je pourrais ressentir ce jour-là... Maintenant que je suis passé par là une fois et suite à mon expérience personnelle, je pense avoir changé d'avis pour le 2ème...

Le contexte du premier accouchement


Lorsque je discutais avec mon mari durant ma première grossesse au sujet de prendre la péridurale ou non, il me répétait à chaque fois que sa mère avait réussi à avoir 4 enfants sans jamais y avoir recours... Quand il me disait ça, j'avais l'impression que c'était un peu une super woman et qu'il fallait que je sois moi aussi à la hauteur ! Ben oui c'est vrai, de nos jours la grande majorité des femmes accouchent avec la péri'... Puis, j'ai appris que ma mère non plus n'avait jamais eu recours à la péridurale ! Elle aussi avait accouché de ses 3 enfants sans. Elle m'a rassurée en me disant que certes, ce n'était pas une partie de plaisir, mais que ce n'était pas non plus insurmontable. De plus, il parait qu'on se remet beaucoup plus vite de son accouchement lorsque l'on n'a pas eu de péridurale. Mon choix était fait, je souhaitais accoucher sans péridurale (du moins essayer !)

Puis le jour J est arrivé. J’ai très bien supporté les contractions de leur commencement vers 7h30 du matin jusqu’à 16h, heure à laquelle on ne m’a finalement pas donné le choix et où l'anesthésiste m’a posé la péridurale à la Maternité car il y avait de grandes chances pour que je parte pour une césarienne en urgence… Mon cas était particulier, je n'étais qu'à 34SA, mon bébé serait prématuré et le personnel médical ne savait pas encore si ses poumons seraient suffisamment matures pour qu'il puisse respirer tout seul... De plus, il ne supportait pas très bien les contractions, alors dans leur tête il était presque certain qu'à un moment je partirai en césarienne d'urgence... Lorsque l'on m'a posé la péridurale, ça a été le soulagement pour moi. Plus de douleurs… ou presque ! Car en réalité, un seul côté était réellement endormi (un peu trop même, car je ne pouvais plus du tout bouger ma jambe). De l’autre côté en revanche, je ressentais toujours les contractions mais c’était de la rigolade à côté de ce que j’avais pu ressentir jusque-là... 

Au final, le personnel médical a quand-même tenté de me faire pousser et le fait de sentir quand il y avait une contraction a été un avantage pour me guider et au bout de seulement 5 minutes de poussées (aidée d’un petit forceps) mon bébé est finalement sorti sans soucis. Comme quoi, il n'y avait pas besoin de me faire une césarienne ! ! ! Mon bébé est né peu avant 19h. Il pesait plus lourd que prévu (presque 2,5kg) et respirait tout seul. Mais il est tout de même parti avec le SMUR pédiatrique dans un autre hôpital (Maternité de niveau 2) qui disposait d'un service de néonatalogie et qui était situé à 50km de là... Toute la nuit je ressentais encore les effets de la péridurale, ce qui m’a permis de ne sentir aucune douleur post-accouchement (je n’ai d’ailleurs pas pris les médicaments que l’on me proposait pour me soulager). Au réveil, j’ai retrouvé toutes mes sensations car les effets de la péri’ s’étaient dissipés mais je n’ai pas souffert pour autant (même à l’épisio). L'anesthésie ne m'a pas posé de problèmes, je m'en suis bien remise et étais sur pieds le matin même pour prendre ma douche et pour sortir l'après-midi afin de me rendre dans l'hôpital où mon Petit Cœur avait été transféré. Si ça ne tenait qu'à moi, je me serais bien sentie de rentrer chez moi à ce moment-là, plutôt que de devoir passer quelques nuits de plus sous surveillance.

 Mon choix pour ce deuxième accouchement


Du coup pour ce deuxième bébé, je pense que je prendrai à nouveau la péridurale car je ne veux pas prendre le risque de revivre un forceps et une épisiotomie sans anesthésie. Si l'on m'avait recousu à vif pendant une demie heure, je pense que je l'aurais senti passer... Et puis si au dernier moment ça doit se finir en césarienne, je ne veux pas être endormie totalement et ne rien vivre de mon accouchement… Et puis aussi parce que la péridurale m’avait finalement bien soulagée, il faut l'avouer. Quand on y a goûté une fois, il devient difficile de s'en passer les fois suivantes !




Édit (post-grossesse) : Comme chaque accouchement est unique et ne se passe pas forcément comme nous l'avions prévu, il se trouve que j'ai finalement accouché SANS péridurale ! Ce deuxième accouchement s'est très bien déroulé. Il a été très rapide puisqu'à mon arrivée à la Maternité mon col était déjà ouvert à 9. Une demie heure plus tard, je serrais ma fille dans mes bras. J'irai jusqu'à dire que cette naissance a été parfaite. Pour lire le récit de mon deuxième accouchement, je vous invite à lire mon article qui lui est consacré. Bonne lecture ! 




Et pour vous, péridurale ou pas ?



http://www.hellocoton.fr/famille/2016-04-15


72 commentaires:

  1. Pour mon premier accouchement, j'étais dans l'optique on verra bien ;-)
    Finalement, j'ai pris la péridural vers 17h, après une rupture de la poche des eaux à 2h du matin et le début des contractions à 6h ... il paraît qu'elles sont plus douloureuses une fois la poche rompue. Personnellement, c'est surtout la fatigue qui m'a fait craquer : 11h de contractions plus ou moins douloureuses, quand on a dormi que 4h la veille ...
    Pour ce deuxième accouchement, je fait une préparation dans l'optique d'un accouchement sans péridurale en sachant pertinemment que selon mon degrés de fatigue et/ou de douleur, je ne considérerais pas comme un échec d'y avoir recourt tellement j'ai aimé mon premier accouchement <3
    Ma seule inquiétude vis à vis de cette optique, c'est que l'avantage de la péridurale, c'est qu'en cas de complication, l'anesthésie est déjà en place, ce qui évite une anesthésie générale ... Je n'ai plus qu'à me souhaiter un accouchement rapide et sans complications ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je te souhaite un accouchement rapide et sans complications ;-) C'est vrai que l'avantage de la péridurale, c'est qu'on évite l'anesthésie générale en cas de soucis (personnellement, je le vivrais très mal ! Car cette fois j'espère vraiment avoir la chance de vivre un accouchement normal en gardant mon bébé contre moi) Après tu as raison, on ne peut pas vraiment prévoir à l'avance car tout dépend des circonstances (y compris fatigue, douleur etc...) Merci d'avoir partagé ton expérience :-)

      Supprimer
  2. En ce qui me concerne, je savais à l'avance que je souhaitais la péridurale. Je tombe déjà dans les pommes quand j'ai des règles douloureuse alors un accouchement ! Et heureusement que je l'ai eu, un peu trop tard à mon gout. J'ai tellement souffert. Ils me l'ont posé à partir de 3 cm comme convenu sauf que pendant ce temps et bien je tombais à dix donc elle m'aura soulagé le temps de l'installation pour l'accouchement. Comme toi un peu trop dosée car je ne sentais plus une de mes jambes et je ne savais même plus lorsqu'il fallait pousser mais pour rien au monde je changerai. Si je devais recommencer, je redemanderai une péridurale sans aucune hésitation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que lorsqu'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer... Je compte la reprendre pour ce deuxième accouchement. On verra comment ça se passera ;-)

      Supprimer
  3. Ici j'ai toujours eu la péridurale mais trés léger pour les 2 derniers j'ai trés bien senti mon dernier sortir. Bonpour cette nouvelle grossesse je crois que comme toi je n'aurai pas le choix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que c'est merveilleux de sentir son bébé sortir... :-)

      Avoir la péridurale mais légèrement dosée, je pense que c'est le bon compromis pour profiter pleinement de son accouchement (moins de douleurs tout en ayant les sensations)

      Après effectivement, vu la situation ils risquent de te la poser d'office...

      Supprimer
  4. je en sais pas ce qui l'en sera pour mon bébé ananas mais pour les garçons je n'ai pas eu de péridurale.
    Pour le 1er une épisio et le deuxième une déchirure
    j'ai été recousue sans péridurale et je te rassure cela s'est bien passé, je crois que j'ai eu une mini anesthésie locale (tu vois mes souvenirs sont vagues lol).
    Je te souhaite un joli accouchement à venir <3 plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie et te souhaite moi aussi un bel accouchement pour bébé Ananas :-)

      N'empêche bravo d'avoir accouché deux fois sans péridurale ! Je t'avoue que lorsqu'on me l'avait posée, je commençais à me dire que les contractions devenaient de plus en plus douloureuses et ça m'a bien soulagé ^^ Gros bisous

      Supprimer
  5. Toujours avoir le choix. Comme toi je viens d'une famille "sans péridurale". Du coup lors de mon accouchement, je voulais tenir bon, donner l'image "d'une fille forte". Et puis au bout de 19h de contractions, j'ai demandé la péridurale. La fatigue, plus les douleurs plus les émotions (dues à une grossesse psychologiquement difficile) c'en était trop. A l'arrivée de l’anesthésiste, j'étais aux anges. La péridurale m'a permis d'accueillir mon fils dans les meilleures conditions possibles.
    Merci pour ton témoignage qui montre que chacun vit son accouchement différemment et qu'il n'y pas de bon ou mauvais choix, juste celui qui nous correspond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà faut les supporter les 19h de contractions ! J'imagine que la péridurale t'a ensuite bien soulagée...

      Après il ne faut pas avoir "honte" d'y avoir eu recours. C'est vrai qu'il y a une certaine fierté dans le fait d'avoir fait sans (d'après les témoignages de mamans que j'ai lu), mais la prendre ne fait pas de toi une fille faible... Et puis chaque situation est différente. On ne peut pas prévoir à l'avance comment notre accouchement se passera. L'essentiel est que tu as pu accueillir ton fils dans de bonnes conditions et c'est tout ce qui compte :-)

      Supprimer
  6. Pas de péri pour moi, c'était comme ça et pas autrement! Le jour J je ne me suis jamais dit qu'il me la fallait, c'est comme si ça n'existait pas... les choses se sont bien passées aussi donc j'espère que pour le prochain (pas encore programmé ^^) tout se passera de nouveau comme sur des roulettes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien d'être sûre de son choix ! Tu étais préparée psychologiquement pour faire sans et tu as tenu bon. Bravo ! Je te souhaite que pour un futur accouchement tout se passera aussi bien ;-)

      Supprimer
  7. J'admire celles qui arrivent à accoucher sans péridurale ! Mais perso, je ne l'aurai même pas tenter. Quel soulagement quand ils me l'ont posé !!! Et même si je l'aurai pas voulu, j'aurai pas eu le choix vu que j'ai eu une césarienne en urgence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, en cas de césarienne en urgence il faut avoir la péridurale sinon c'est anesthésie générale... :-/

      Mais j'avoue, c'est vrai que ça a été un soulagement quand on me l'a posé ^^

      Supprimer
  8. Je crois que ça ne m'est même pas venu à l'idée de faire sans péridurale... Mais en même temps, le fait qu'on me l'ait posé avant même que je ne ressente la moindre contraction, ça a été très bizarre, car au final j'ai accouché sans jamais savoir que ça faisait "vraiment" de sentir une contraction... Pour un deuxième, je prendrais la péridurale aussi, mais j'espère que je pourrais quand même sentir le début du travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui effectivement c'est bizarre qu'ils te l'aient posé alors que tu ne ressentais aucune douleur... Pour le prochain, je suis sûre que tu connaitras ce que c'est que d'avoir des contractions (au moins pour le début du travail ^^)

      Supprimer
  9. Coucou :)
    Merci pour ton joli article si bien rédigé :)
    En ce qui me concerne, j'ai tout de suite voulu la péri pour ma première fille. Elle a été bien posée, et heureusement parce que je commençais à douiller sévère ! De plus, ma fille a mis du temps à "descendre" malgré un col complètement ouvert. Je n'ose même pas imaginer dans quel état j'aurais été sans la péri !
    Inutile de te dire que pour ma deuxième fille, j'ai pas cherché, je voulais aussi la péridurale. Oui mais voilà, un 2e bébé c'est jamais comme le premier, et rien ne se passe comme prévu ! Premières contractions vers 14h, plus fortes vers 15h, emmenée d'urgence à la clinique, j'y suis arrivée à 15h45 et ma fille est née à 16h05 ! Quand la sage-femme qui t’ausculte (pendant que tu en baves bien !) te dit : "ah mais non madame, pas le temps pour la péridurale, votre bébé est presque là !", j'ai cru que j'allais la tuer :D !!!
    Et puis finalement, j'ai crié fort pour évacuer (j'avais mal à la gorge le lendemain :-D), et puis j'ai poussé, et elle était là !
    Étrangement, je garde un meilleur souvenir de ce 2e accouchement, essentiellement parce qu'il a été très rapide...
    Je crois que le principal est de faire comme on le sent, dans la mesure du possible et en fonction des événements...
    Je te souhaite une très belle fin de grossesse et un bel accouchement :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Je te remercie :-)
      Bah dis donc, ton deuxième accouchement a été super rapide ! ;-) Mais du coup tu n'as pas eu le choix et a dû faire sans péri'... Quand j'y pense, je n'aimerais pas crier durant mon accouchement (mais la douleur doit être tellement intense qu'on n'y fais pas attention ^^) En tout cas c'est bien que tu en gardes un bon souvenir :-)
      Après comme tu dis, on ne peut pas prévoir comment cela va se passer (si on aura le temps de se faire poser la péridurale ou pas...)
      Merci pour ton témoignage !
      Bisous

      Supprimer
  10. Ici, la première péridurale n'a pas fonctionné et comme Marmouset a eu une détresse respiratoire à la suite du cordon double autour du coup, il a fallu le sortir vite avec forceps, du coup j'ai tellement eu mal que j'ai eu l'impression de ne pas être actrice de mon accouchement, d'être en dehors comme dans un état second. Puis comme il y a eu épisio et périnée complet, j'ai été recousue toujours sans péri, en fait personne ne s'est rendu compte que ça ne fonctionnait pas et moi je pensais que c'était normal d'avoir mal avec les forceps. J'ai compris que ça n'avait pas fonctionné quand elles ont voulu me mettre dans le fauteuil roulant et que je ne comprenais pas pourquoi car je pouvais marcher sans souci. Pour Caillou, j'ai fait poser la péridurale mais sans injection de produit pour qu'elle soit prête au cas où, comme ça j'ai pu gérer comme je voulais le plus loin possible comme je le souhaitais et demander le produit au moment où j'en ai eu besoin sans devoir attendre que l’anesthésiste soit dispo et sans attendre le temps de pose et en le dosant comme je le souhaitais, pas forcément très fort, un peu plus fort au besoin. C'était top, j'ai vraiment eu l'impression d'accoucher cette fois et tranquillement, dans la douceur mais en gérant seule quasiment jusqu'au bout et en ressentant sans souffrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olala tu as eu un forceps sans péridurale ET on t'a recousue sans anesthésie !?! Effectivement, tu as dû beaucoup souffrir ma pauvre... Je comprends ta sensation d'être dans un état second.

      Pour ton deuxième, l'accouchement a dû te sembler si paisible et facile par rapport à ta première expérience !

      Supprimer
  11. Salut
    Pour mon premier accouchement j'ai pris la peri et j'ai eu episio.
    Pour les 3 autres grossesses je ne l'ai pas prise et pas d'episio juste une petite déchirure et rien du tout pour bb4.en sachant que c'était de bebeauc bébés de presque 4 kgs
    donc si je devais avoir un autre bébé ce sera su et certain sans (sauf pb)
    Voilà on souffre c'est sur mais j'aime pouvoir aider mon bébé a descendre grave aux contractions et l'accompagner du mieux possible.
    Voilà pour mon témoignage
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage ! Sentir son bébé est quelque-chose de merveilleux parait-il... :-)

      Supprimer
  12. Alors pour ma part, lors de mon premier accouchement et le seul jusque là ^^ lorsque je suis arrivée à la maternité, une heure après mon bébé était là. Je n'ai donc pas eut le choix et ait donc accouché sans. Mais je soupçonne le personnel d'être anti péri lol elles n'arrêtais pas de me répéter on va d'abord voir comment ça se passe avant de vous la faire XD et moi à mon conjoint "tu va voir elles vont pas me la faire, elles vont pas me la faiiiire!!" Personnellement je suis assez fière d'avoir accouché sans, un peu moins des beuglements que j'ai poussée mais fière quand même XD Je n'ai pas eut d'épisio mais quelques déchirements quand même il m'as fallut 4 points de sutures et je peux dire que selon l'endroit le petit spray anesthésiant local ne fais pas vraiment son effet. Si je devais à nouveau accoucher je ne sais pas ce que que je voudrais. Avant j'étais certaine de vouloir cette péridurale maintenant si je devais le refaire je ne sais pas. C'est vraiment une douleur intense et vive on va pas se mentir, ça fait très très mal mais on en ressort toujours vivant ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ben ! Ça a été un accouchement rapide ! :-) Il a peut-être été plus douloureux du fait que tout est allé très vite ? En tout cas, tu peux être fière de toi c'est sûr !!!

      Pour te recoudre ce n'était pas une anesthésie locale ? Juste un spray anesthésiant ?? Olala...

      Merci pour ton témoignage !

      Supprimer
    2. Oui il parait que c'est plus douloureux quand c'est rapide, après je n'ai pas de moyen de comparaison ^^ . oui pour me recoudre elle m'ont mis un genre de spray anesthésiant peut être que ça aurait été différent si ça avait été une épisio je ne sais pas :o en tut cas c'était pas la joie :D

      Supprimer
    3. Finalement tu n'es pas la seule à parler d'un spray anesthésiant, c'est sûrement la pratique alors... Moi j'imaginais une petite piqûre ^^

      Supprimer
  13. Juste pour information, on ne recoud pas une patiente à vif si elle a accouché sans péridurale : tu as droit à une petite anesthésie locale, et on ne sent rien du tout. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors ;-)

      J'avais déjà entendu des filles dire qu'elles avaient souffert lorsqu'on les avait recousu, du coup je ne savais pas si l'anesthésie locale était systématique ou pas ;-)

      Supprimer
    2. c'est vrai , il y a une légére anesthésie locale

      Supprimer
    3. Tant mieux alors ;-)

      Car une lectrice m'a aussi parlé d'un spray anesthésiant (pas très efficace)... Je préfère l'anesthésie locale ^^

      Supprimer
    4. Le spray dont je t'ai parlé reste un anesthésiant local ;)

      Supprimer
    5. Oui oui c'est vrai ^^
      C'est juste que j'imaginais qu'ils faisaient une petite piqûre ;-)

      Supprimer
  14. Après toute la nuit (et la journée d'avant, plus espacées), de contractions, j'ai été très heureuse de l'avoir... Et je ne sais vraiment pas comment j'aurai fait si je ne l'avais pas eu, car je n'ai accouché que le soir... Avec une poussée de 3/4 d'heure, je crois que j'aurai eu beaucoup de mal à sortir mon loulou si j'avais eu encore toute la journée de contractions. Et je pense que du coup, ça m'a permis de bien me reposer ensuite, et de reprendre plus vite des forces... Donc pour un deuxième, c'est oui sans hésiter !!!
    Par contre j'ai "tout senti" quand même, car c'est moi qui la dosais, et j'ai vraiment apprécié !
    Anaïs (2nais)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu as eu un très long travail... Je comprends pourquoi tu étais heureuse de l'avoir ! :-) En tout cas c'est bien que tu aies pu doser ta péri' car pour moi ce n'était pas le cas...

      Supprimer
    2. Oui c'était comme ça d'office mais je suis heureuse d'avoir pu sentir les contractions et le passage aussi. En effet, c'était vraiment chouette. J'espère que tu pourras vivre ça pour ta louloute :)

      Supprimer
    3. Je te remercie :-)

      C'est vraiment bien d'avoir pu atténuer la douleur en ressentant tout de même les contractions et le passage du bébé.

      Supprimer
  15. J'ai entendu dire du mal de la péridurale et il semblerais que de plas en plus de femme tentent d'accoucher sans.
    Je pense après avoir écoutée de nombreuses jeunes mamans, que je dirais oui à la préidurale directement car au final une naissance c'est beaucoup de souffrances mais c'est aussi un jour très spécial donc si la douleur peut être diminuer je dit oui !
    Merci pour ce beau billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui accoucher de manière naturelle redevient "à la mode". De plus en plus de mamans veulent essayer d'accoucher sans péridurale car cela permet d'éviter ses effets secondaires. J'ai connu une femme qui avait sa fille qui n'a retrouvé l'usage de ses jambes que plusieurs jours après son accouchement (à cause de la péri'). Ils ont eu très peur ! Mais personnellement, je me suis bien remise et n'ai pas eu de soucis à cause de la péridurale. Au contraire, j'en garde un bon souvenir car cela m'a bien soulagée ^^ Merci pour ton commentaire ! :-)

      Supprimer
  16. J'avais l'envie de faire sans, en me laissant bien sûre la possibilité de la prendre si jamais je ne supportais plus la douleur. J'ai été hospitalisé pour déclenchement après dépassement de terme +6 jours (plus le choix), donc j'ai eu un tampon hormonal de posé. J'ai supporté pendant 14h les contractions "forcées", j'en pouvais plus, j'étais dilaté qu'à 2.5, sauf que la SF en m'examinant a percé la poche des eaux, du coup on m'a descendu en salle de naissance quand même. J'avais super mal, j'arrêtais pas de répéter que j'y arriverais jamais, mais j'ai voulu essayer le gaz "hilarant" avant pour voir. Ça ne m'a absolument rien fait ... ça faisait + de 24h que j'avais pas dormi, j'étais dans un état d'épuisement intense, j'ai fini par demander cette foutue péri ... sauf qu'avec mon hypertention, le temps qu'ils me fassent une PDS pour voir si c'était possible, qu'ils aient les résultats, puis attendre les anesthésistes qui étaient occupés, ben ce fut trop tard, dilatation à 8 donc c'était mort, la SF m'a annoncé ça comme ça, en me disant que j'allais devoir être courageuse. Pour un premier, déjà qu'on appréhende, mais là, c'était l'angoisse. Quoique bizarrement, j'ai pas pensé à ça, je me suis dit "bon ma grande, c'est MAINTENANT, et t'as pas le choix, donc donne tout ce que tu peux !". J'ai donc accouché sans péri, j'ai eu droit à une épisio (je te laisse imaginer, je l'ai senti passer ...) + un déchirement du col. La partie "couture" après la délivrance a été loooongue et douloureuse, malgré quelques piqûres anesthésiantes avant. Enfin voilà, ça s'est passé comme ça, parfois on ne choisi pas toujours. Soit, sans péri ce n'est pas insurmontable, je peux en témoigner, mais c'est une douleur tellement éprouvante, je peux comprendre celles qui souhaitent la péri. Mais quelle fierté aussi d'avoir réussi sans, et même si j'ai eu TRES mal, je peux raconter chaque instant, chaque contraction, chaque sensation, j'ai tout senti, le moment ou la tête de ma fille s'est engagée dans le bassin, quand la tête est sortie, puis les épaules, et j'ai la sensation intense de chaque poussée que j'ai du produire pour la sortir. Zéro filtre. Pour un 2ème, en espérant qu'il sorte naturellement et pas par déclenchement, je pense que je retenterai sans =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre, tu m'as l'air d'avoir beaucoup souffert... :-/ Mais dans tous les récits d'accouchement sans péridurale que j'ai pu lire, il ressort toujours une fierté de la maman ! Et c'est vrai, tu peux être fière de toi c'est sûr ! Merci pour ton témoignage!

      Supprimer
  17. Pour ma puce j'ai eu la péridurale alors que je ne la voulais pas de base. MAis la sage femme qui était là m'a dit qu'il fallait absolument la prendre pour un premier mais bon après je n'avais AUCUNE douleur de contraction pour elle même quand le médecin me l'a posé (dilatée à 8) et du coup, j'étais toute endormie de partout j'ai détesté. J'ai adoré accoucher hein mais cette sensation de ne plus être maître de mon corps ne me convenait pas. J'ai mis 20 minutes pour pousser.
    Pour Nathan, la péri a été posée à 9 donc elle n'a pas fait effet et j'ai ADORE. J'ai douillé tout le travail comme il faut, je mordais dans le coussin pour ne pas crier surtout qu'il était coincé dans le bassin donc à chaque contraction il descendait mais en pousant sur les os du bassin... mais finalement j'ai réussi moi même à le dégager comme il faut et je suis sûre que c'est parce que là je maitrisais tout de A à Z. Cet accouchement a été merveilleux.
    Pour Lucas, toute la grossesse j'ai dis que je ne voulais pas la péri mais ça ne s'est pas passé comme ça. Les contractions étaient dans les reins et là c'était juste intenable. J'ai tenu de 15h à 21h comme ça mais j'en pleurais je n'en pouvais plus et tout le monde me disais de prendre la péri, j'ai finalement accepté mais avec gros regret mais la douleur était cette fois vraiment ingérable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas pourquoi on t'a obligé à prendre la péridurale pour ta puce, surtout si tu ne souffrais pas... :-/

      C'est bien que tu gardes un bon souvenir de ton deuxième accouchement, malgré la douleur. Et je suis persuadée que tu as réussi à le dégager car justement tu ressentais toutes les sensations ;-)

      Arf, pour ton petit dernier je comprends que tu l'aies prise finalement... Il ne faut pas t'en vouloir, c'est bien d'essayer de faire sans mais après on ne peut pas tout prévoir. Chaque accouchement se passe différemment...

      Supprimer
  18. je me posais la question aussi pour mon premier accouchement.finalement je l'ai faite car j'ai accouhé la nuit et j'avais peur que douleur et fatigue aient raison de moi.La péri s'est mal passé, j'en garde un très mauvais souvenir, du moins pour la pose et pour le nombre de dose que j'ai eu.
    Pour mon second accouchement je supportais les contractions jusqu'à ce qu'ils me font une perf de je ne sais quoi. J'avais mes contractions et en plus des décharges électriques dans les fesses! Je ne supportais pas. Même avec la mauvaise expérience de la première péri, je l'ai redemandé. Cette fois ci elle fut bien posée mais j'ai eu plusieurs doses encore (j'ai su après qu'en fait comme mon corps travaille très vite, la péri n'est pas assez efficace à la dose normale)
    Je n'ai pas eu cette sensation du bébé qui passe car je ne pouvais même plus soulever mes jambes.
    Si un jour j'ai un troisième enfant, j'aimerais vraiment essayer sans, surtout que je sais que cela serait une dernière chance de le faire sans péri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta première péridurale s'est mal passée ? Mince... :-/

      Arf, j'ai connu cette sensation des jambes qu'on ne peut plus soulever... C'était le cas pour ma jambe gauche (la droite ça allait encore à peu près). Et comme toi, je n'ai pas senti le bébé passer.

      Je te souhaite de parvenir à faire sans péri' pour le prochain bébé si c'est ce que tu souhaites ;-)

      Supprimer
  19. moi j'ai accouché sans péridurale, pour les 3 points de ma déchirure j'ai eu une anesthésie locale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo ! ;-)
      Et tant mieux pour l'anesthésie locale, c'est bien d'en avoir une effectivement.

      Supprimer
  20. Perso je n'ai pas eu la péri pour mon premier accouchement. Ou plutôt elle n'a
    pas fonctionné et ce fut un véritable enfer, j'ai hurlé pendant des heures tellement les douleurs étaient atroces ! La faute aussi à la sage-femme qui m'a injecté de l'octytocine pour accélérer l'ouverture du col. À partir de là, la douleur était insupportable. J'ai été traumatisée par mon accouchement et j'ai même fait une dépression du post-partum après ça. Désolée mais pour ma part, je ne comprends pas trop que l'on puisse se poser la question péri ou pas péri ?!
    Pour mon second accouchement, j'ai mis une pression dingue à tout le personnel médical. J'ai eu ma péri très tôt dans le travail (col dilaté à 2). C'est moi qui gérait le dosage et j'ai bien senti mon bébé sortir. J'étais aussi sur pieds 2 heures après pour m'occuper de mon bébé. En attendant on a fait d peau à peau et la tétée d'accueil.
    Je ne comprends pas d'où viennent ces idées fausses selon lesquelles on se remet moins vite d'un accouchement sous péri ?
    Perso, je me suis occupée tout de suite de mon bébé ainsi que les jours suivants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olala ma pauvre... Tu as dû beaucoup souffrir, d'autant plus que tu espérais avoir la péri' et que tu ne l'as pas eu (du moins elle n'a pas eu d'effets...) :-/

      Chaque personne a une gestion de la douleur différente, mais je t'avoue qu'après avoir goûté à la péridurale je pense qu'il me serait difficile de ne pas y avoir recours pour mon futur enfant...

      En tout cas pour ton deuxième accouchement c'est super que tu aies pu l'avoir ! :-)

      Moi aussi je me suis très bien remise après ma péri' (mais contrairement à toi j'ai eu la nuit pour que les effets s'estompent car j'ai accouché vers 19h ^^)

      Par contre j'ai connu une femme il y a quelques années, sa fille venait d'accoucher et apparemment ils étaient tous très inquiets car il lui a fallu plusieurs jours pour retrouver l'usage de ses jambes... Mais son cas est sans doute exceptionnel.

      Supprimer
  21. Par rapport à ton commentaire "comme quoi, il n'y avait pas besoin de césarienne!!!", juste une petite info: on ne voulait certainement pas t'en faire une parceque le bébé risquait de ne pas sortir (un 2,5 en plus..^^), mais parceque ton bébé "crashait" sans doute.
    A chaque contraction, il respirait moins bien. Ils ont probablement attendu le dernier moment car un bébé qui ne récupère pas, c'est une urgence médicale directe mettant en jeu le prognostic vital de l'enfant... mais on ne sait jamais quand ça arrive^^
    Parole d'élève sage-femme ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non c'est sûr, ce n'était pas par rapport à son poids (surtout qu'à l'écho 10 jours plus tôt il avait été estimé à 2kg) ;-)

      C'est parce que son rythme cardiaque avait fait deux petites chutes dans l'heure précédente. Du coup ils ont voulu le sortir vite (c'est pour ça qu'ils ont utilisé les forceps et qu'en 5mn chrono il était dehors, d'après ma gynéco).

      Mais dès mon arrivée à la Maternité, en voyant qu'il serait prématuré le personnel se préparait à une césarienne... Au dernier moment on m'a dit "allez, on va quand-même essayer de pousser" comme si la césarienne était réellement prévue dans leurs têtes...

      Mais finalement il a pu sortir sans soucis donc c'était mieux ainsi :-) Surtout qu'il a ensuite très vite été transféré dans un autre hôpital (où je n'ai pu le rejoindre que le lendemain après-midi). Alors je t'avoue que dans ces conditions j'aurais mal vécu la césarienne ^^ Mais après bien sûr si c'est la santé du bébé qui est en jeu et qu'il faut y passer, eh bien on y va sans réfléchir ;-)

      Supprimer
  22. Moi je partais dans le même esprit que toi : je voulais éviter la péri, mais sans le voir comme un échec si finalement je la prenais. En plus j'étais déclenchée à l'hôpital, tout le monde disait que c'était plus douloureux, donc je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre.
    Là où j'ai le fondement bordé de nouilles (si tu me passes l'expression :D) c'est que j'ai eu la perf d’ocytocine à 9h, qui a lancé 3 heures de contractions que je n'ai pas du tout senties... ! Je le voyais défiler sur le monito mais je n'avais aucune douleur. Par contre, lorsque la SF a percé la poche des eaux, j'ai eu 15 minutes de contractions "passables" puis la DOULEUR, la vraie ! Au bout de 30 minutes sur le ballon, la SF a contrôlé et le col n'était qu'à 4.. C'est là que j'ai demandé la péridurale, car je ne me sentais pas de pousser comme ça pendant encore des heures. Chaque contraction me donnait presque envie de paniquer, c'était très bizarre comme sensation. J'ai demandé une péri très faiblement dosée, qui fait que j'ai bien senti le moment où bébé est sorti - et quelle sensation de malade O.O . Au final il est sorti à peine 1h30 après la pose de la péri ! En contrepartie, la couture post-épisio a été super douloureuse, quasiment plus que tout le reste ! Et pour les suites, j'étais debout deux heures après.. Mais avec la tête qui tournait dans tous les sens, forcément il était 16h et j'étais venue à jeun le matin même...
    Bref, 5H pour un premier bébé, si ce qu'on dit est vrai les suivants devraient être encore plus rapides à sortir.. la question de la péridurale ne se posera peut être plus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il parait que les déclenchements sont plus douloureux... C'est bien que tu aies pu choisir le dosage de ta péridurale (moi on ne m'a rien demandé). Il parait que sentir le bébé passer est quelque-chose de merveilleux. Personnellement, je n'ai rien senti alors je ne peux pas te dire ^^ Et oui, soit disant que les bébés suivants arrivent plus vite ;-) Merci pour ton témoignage !

      Supprimer
  23. je suis d'une génération ( 54 ans ) où on ne vous posez pas la question , car ce n'était pas franchement à l'ordre du jour , sauf peut être en cas où , mais là , il faudrait avoir des témoignages d'autres personnes . mes deux premiers nés en 82 et 84 sont nés sans l'aide d'une péridurale, pour la dernière née en 95 , on me l'a demandé, ça se faisait déjà plus couramment à cette date, j'ai refusé, car dans mon esprit ça reste un acte médical d'anesthésie avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes de la génération de ma maman (qui n'a pas eu recours à la péridurale non plus). Effectivement, à cette époque ça devait ne pas trop se faire... Mais cela prouve bien qu'un accouchement sans péri' est gérable... Merci pour votre témoignage ;-)

      Supprimer
  24. Pour mon premier accouchement je ne voulais pas de péridurale, mais voyant les heures passer et ma fatigue d'accumulée, je l'ai quand même prise bien à contre coeur.... Du coup pour le deuxième je pense que j'essayerais à nouveau sans! Et j'espère tenir cette fois!! Maintenant que je sais comment ça se passe ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas voir ça comme un échec ;-)

      Mais si c'est vraiment ce que tu souhaites, j'espère pour toi que ton prochain accouchement se passera sans péri' et sans trop de souffrances ^^

      Supprimer
  25. Coucou ! Moi j'ai accouché deux fois sans péridurale pour cause de bébé trop pressé de sortir (je suis passé de 4 à 10 en quelques minutes et la douleur fut intolérable, heureusement, expulser le bébé fut une véritable délivrance dans tous les sens du terme). J'ai senti ma peau se déchirer et ça a été très supportable. J'ai eu quelques point mais elle m'avait mis un spray anesthésiant (moyennement efficace, enfin heureusement que j'avais mon bébé sur moi pour oublier le reste). J'ai eu ma fille sous péri car douleurs trop fortes et le col ne bougeait pas beaucoup, je regrette d'avoir choisi la "facilité" car je ne l'ai pas sentie sortir et il a manqué ce petit moment de magie que j'ai eu avec mes garçons. Mais l'important est de suivre son corps, les dix dernières minutes pour mon petit Titange, j'aurais tout donné pour une péri, je pleurais de douleur et pourtant je ne suis pas une chochotte ;-)
    Bref fais selon ton ressenti, ne t'impose aucun choix, tu verras bien si tu tolères le seuil de douleur ! Je te souhaite une belle fin de grossesse et un accouchement aussi paisible que possible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Olala, quelques minutes seulement pour passer de 4 à 10 !!! Effectivement, la douleur a dû être intense ! Il parait que les accouchements rapides sont les plus douloureux. Je comprends quand tu dis qu'expulser le bébé a été une véritable délivrance. Je ne connais pas la sensation du passage du bébé (à cause de la péri' je sentais un peu les contractions au niveau du ventre mais tout était anesthésié dans la zone principale) En tout cas, il parait que c'est merveilleux et que les mamans en gardent un bon souvenir. Je te remercie pour tes encouragements :-) On verra sur le moment de toute façon car on ne peut trop rien prévoir à l'avance étant donné que tout ne se passe pas toujours comme prévu...

      Supprimer
  26. Péridurale sans hésitation. Je ne suis pas de celles qui veulent tout vivre à 100% et qui ont besoin de ressentir la douleur de l'accouchement...J'ai vécu les vraies grosses contractions et j'ai vraiment eu mal, quand j'ai pu avoir la péridurale, c'était un vrai soulagement. Je n'ai rien senti du tout, tout à été vite aidée par les sage-femmes et pour moi, c'était un accouchement parfait car j'ai pu profiter sereinement de l'arrivée de mon bébé. Cela me correspondait parfaitement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, la péridurale m'a aussi bien soulagée :-)
      Si mon fils n'était pas ensuite parti avec le SMUR pédiatrique dans un autre hôpital, ça aurait été un accouchement de rêve (rapide et sans douleur duquel je me suis vite remise). Merci pour ton témoignage !

      Supprimer
  27. Bonjour, mon accouchement à été très long (55h avec des contractions toutes les 3 min) et j'ai eu la péridurale vers 12h qui a duré jusqu'à 18h car je n'ai pas eu le droit d'en avoir un peu plus, déclenchement pour accélérer la perte des eaux et contractions, qu'au final l'équipe à percée et bébé est sorti à 20h51. Donc effectivement la douleur est très présente mais avec mon mari génial qui faisait les respirations à chaque fois avec moi, notre fille à certes pris son temps, mais j'ai senti chaque moments et en l'espace d'une seconde toutes les douleurs sont parties! Magie de la naissance! Bon courage à toi et tu verras au moment venu comment tu gères cette douleur ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      55h de contractions ! Ma pauvre, ça a été long... :-/ Pourquoi ils n'ont pas voulu te donner une autre dose de péridurale ? Au final tu as fini sans (le plus dur !) En tout cas, cela t'a permis de vivre pleinement sa naissance, avec toutes les sensations qui l'accompagnent :-) Merci pour ton témoignage ! Je verrai sur le moment de toute façon puisqu'on ne peut trop rien prévoir à l'avance ;-)

      Supprimer
  28. Pour mon premier, on m'a posé la péridurale. J'ai accouché à même pas 6 mois et les contractions étaient vraiment très fortes (la morphine n'arrivait pas à calmer mes douleurs). Elle a apparemment mal été posée car j'ai tout ressenti et n'ai eu aucune amélioration. Ils ont fini par m'endormir complètement.....a mon réveil, le coeur de mon petit ange s'était arrêté.....ben oui, ils m'ont calmée moi, mais lui.....
    Pour le second, tout a été très vite, si bien qu'ils n'ont pas eu le temps de me poser la péridurale. J'ai eu une injection en "rachis". Le bonheur total ! J'ai tout ressenti, j'ai été maîtresse de mon accouchement, mon titi est sorti en 4 poussées sans soucis et sans douleurs, dans l'hôpital où j'ai accouché, ils ne pratiquent pas l'épisio si elle n'est pas nécessaire, j'ai été déchirée, j'ai eu des points ! J'ai quand même eu les douleurs des contractions avant que la "rachis" soit posée, et je ne regrette pas. S'il devait y en avoir un troisième, je choisirai cette manière :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh ma pauvre... Le début de ton récit est terrible :-( Je suis sincèrement désolée pour ce qui est arrivé à ton petit ange...

      Je suis contente de voir que ton deuxième accouchement s'est très bien passé et que tu en gardes un bon souvenir :-)

      Supprimer
  29. J'ai accouché de mon 1er enfant sans péridurale. C'était mon choix depuis le début de ma grossesse et je suis heureuse d'avoir tenu bon malgré un long travail (17h), une heure sous ocytocine et une épisiotomie. Être recousue à vif pendant 30 minutes ce n'est effectivement pas une partie de plaisir mais on fait avec et personnellement j'étais trop fatiguée et surtout trop concentrée sur la naissance de ma fille pour réaliser la douleur (qui de toute façon était beaucoup moins terrible que celle causée par les contractions de fin de travail). J'espère pouvoir revivre cette expérience pour mes prochaines grossesse même si effectivement le risque de césarienne sous anesthésie générale fait peur. Mais bon je me rassure en me disant que le risque 0 n'existe pas et que de toute façon le déroulement d'un accouchement reste toujours imprévisible alors autant faire comme on le sent.
    En tout cas je vous souhaite une belle fin de grossesse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien que vous ayez tenu bon ! Ça me rassures quand vous dites que lorsque l'on vous a recousu la douleur était de toute façon moins forte que celle de l'accouchement quelques instants auparavant. C'est vrai, je n'y avais pas pensé... :-)

      Supprimer
  30. Laisse-moi deviner... tu habites en France, n'est-ce pas? Je suis toujours étonnée de voir à quel point l'accouchement est médicalisé en France et comment on réussi à faire peur aux femmes à chaque coup. Il n'y a personne pour t'encourager et te dire que ce n'est pas parce que il a eu un risque à ton premier accouchement que le m'eme risque es probable pour le deuxième.
    C'est un peu désolant, qu'ils arrivent à convaincre les femmes que c'est normal d'accoucher en position couchée dans un lit d’hôpital avec de l'anesthésie partielle. Tellement les femmes ont naturalisé la pose de l'epidurale que j'entend dire pour les accouchements rapides "on n'a même pas eu le temps pour la péridurale" comme s'il s'agisait d'un pas de routine au lieu d'un recours ultime en cas de complications.
    Il y a quelque chose qui m'étonne encore plus. Tout le monde parle des droits de femmes à "choisir" de s'anesthésier partiellement, mais personne ne parle ni n'explique ouvertement les effets de ce chimiques dans le corps de nos bébés, et dans notre lait pour au moins 3-4 mois qui suivent l'accouchement. On fait de saut périlleux pour refuser un verre d'alcohol durant la grossesse et l'allaitement, et au moment de l'accouchement on envoie à notre petit une dose massive d'anesthésie, juste parce c'est mon droit :(
    Cela ne t'as jamais interpellé pourquoi personne ne parle des effets pour bébé?
    L’anesthésie partielle (c'est ça enfin de comptes la péridurale) est une procédure très invasive pour le corps des femmes et des enfants, et je trouve, que comme c'est le cas dans beaucoup de pays, cela ne devrait pas être utilisé à moins d'un risque réel. A mon avis cela ne devrait pas s'utiliser sur des personnes en bonne santé, avec un déroulement de grossesse sans risques et un bebé en bonne santé. Je crois que dans ton cas, tu ne sauras jamais vraiment pourquoi ils t'ont posé la péri sans te laisser le choix. Ils t'ont dit ce qu'ils t'ont dit, biensur tu a fait confiance, mais finalement ton bébé est né par voie basse. Ils ne te dirons jamais que ils ont dû utiliser le forceps parce que tu étais sous anesthésie. Bien sur, tout cela reste "dans les paramètres du protocole". Alors que si ton corps avait senti les contractions a vif, tu aurais peut-être poussé bcp plus fort, car ton niveau d'adrenaline serait monté comme il est prévu par la nature, et ton bébé n'aurait pas eu besoin de forceps pour venir au monde.
    C'est désolant qu'on nous informe tellement sur nos soit-disant "droits à ne pas ressentir la douleur" et tellement peu sur ce qui réelment engendre dans le corps d'une femme qui accouche que de poser une anesthésie qui paralyse la moitié de son corps! Et qu'on arrive tellement à nous convaincre que "c'est bon" qu'on sort de l'accouchement pensent "mon prochain enfant je ferait l'anesthésie tout de suite".
    Ne prends cela comme une critique à toi, bien sur t'as fait ce que les médecins et compagnie t'on dit de faire pour le bien de ton petit bout. Je pense que c'est surtout la faute du système et pas de mamans qui arrivent à la froide salle d'accouchement pour la première fois. Heureusement on arrive à connaitre d'autres façons de faire (et je ne parle pas du tout d'accoucher à la maison) mais d'autres visions moins médicalisées aussi dans les hôpitaux dans d'autres pays européens, et on arrive à voir que dans certains pays (comme en France) les mesures médicales sont exagérées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, j'habite en France et lors de mon dernier rendez-vous avec ma gynéco (mercredi) elle m'a clairement dit que si déjà je tenais jusqu'au 22 Juin soit 35SA pour ce deuxième bébé eh bien ce serait déjà bien (sachant que mon terme est fixé au 2 Août...) Moi ce bébé je l'attends plutôt pour mi-Juillet alors j'ai été étonnée mais elle m'a dit qu'au vu des statistiques, il était fort probable que je vive à nouveau un accouchement prématuré... :-/ Mon mari a tout de suite dit "On va lui montrer qu'on ne fera pas comme les statistiques" ^^ Je l'espère, mais au fond ça ne se contrôle pas alors on verra...

      Pour la position allongée qui n'est pas physiologique ainsi que pour les accouchements médicalisés, je suis tout à fait d'accord avec toi. A la base j'aurais aimé un accouchement plutôt naturel (dans une pièce "nature" avec un ballon pour m'aider durant le travail, une baignoire pour prendre un bain etc...) et au lieu de ça eh bien il a été très très médicalisé (péridurale, forceps etc...) Le pire c'est lorsqu'on m'a injecté un produit à mon arrivée pour tenter de stopper les contractions tout en sachant d'avance que ça ne marcherait pas... Et à la fin on m'a injecté une autre dose de produit pour au contraire accélérer le travail car mon bébé ne supportait plus trop les contractions pfff... Ils auraient mieux fait de ne pas injecter la première dose, mais je pense qu'ils l'ont fait pour se couvrir... Heureusement, je n'ai pas eu de soucis ensuite. Mais il est vrai que jamais on ne m'a expliqué les effets néfastes de la péridurale pour mon bébé et moi (en fait je n'ai pas eu de rdv avec l'anesthésiste car j'ai accouché 3 jours plus tôt ^^)

      On verra cette fois-ci comment ça se passe, c'est vrai que je suis plus tentée de reprendre la péridurale car j'ai peur que ça se finisse en césarienne et que je ne puisse pas assister à mon accouchement. Mais si tout se passe vraiment bien, que mon enfant n'est pas prématuré, qu'il n'y a pas de risque de complication à l'horizon et que je me sens de faire sans, alors peut-être que je m'en passerai ;-) L'avenir nous le dira !

      Supprimer
  31. Pas de péridurale pour moi car la puce est arrivée tellement vite que j'ai accouché en salle de travail (les sages femmes n'ont rien compris je suis passé de 2 à 10 en quelques minutes pour un 1er bébé). Et si c'était à refaire je referais pareil car en tout et pour tout mon accouchement a duré 3h. La péridurale ralenti considérablement tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ben dis donc ! Et ça n'a pas été trop douloureux ? Car il parait que pour les accouchements rapides la douleur est beaucoup plus intense...

      Supprimer
  32. Pour moi une péridurale qui n'a pas fonctionné, j'ai donc accouché sans mais pas par choix... et à refaire, je croiserais plus fort les doigts pour que la péridurale marche. Je ne ressens pas de fierté à avoir accouché sans car je ne l'ai pas choisi et je garde de très mauvais souvenirs de mon accouchement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince... :-(
      Je te souhaite que la péridurale fonctionne la prochaine fois alors ! Effectivement ce n'était pas un choix, mais tu peux quand-même être fière d'avoir accouché sans ! ;-)

      Supprimer

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

✎ Après avoir lu un article, laisser un COMMENTAIRE ne prend que très peu de temps mais fait vivre le blog ! MERCI à tous ceux qui prendront le temps d'en laisser pour réagir à mes articles ✉

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░