La rééducation du périnée : une étape à ne pas zapper !

Avant toutes choses, je tiens à te féliciter car si tu t'intéresses au sujet de cet article, c'est probablement parce que tu as eu la chance de devenir maman ! (ou alors tu vas le devenir dans les mois qui arrivent). Comment je le sais ? Eh bien parce que si ce n'était pas le cas, tu ne saurais peut-être pas encore ce qu'est le périnée... Bah oui quoi, c'est vrai ! Moi-même avant d'être enceinte j'étais loin de me soucier de ce qu'était le périnée. Ce n'est qu'en me renseignant sur l'après grossesse que j'ai entendu parler de rééducation périnéale. Kézako ?

Après l'avoir attendu durant neuf mois (ou sept, comme moi), tu peux enfin tenir ta petite merveille dans tes bras. Mais au passage elle a fait quelques dégâts et ton périnée n'est plus ce qu'il était. Pour éviter les problèmes plus tard (fuites urinaires, descente d'organes...) il est fortement recommandé de rééduquer son périnée quelques mois après l'accouchement et ce, avant la reprise du sport. Il existe deux techniques pour re muscler cette zone : l'utilisation d'une sonde ou bien la méthode manuelle. C'est de cette dernière dont je vais vous parler.

   Qu'est-ce que le périnée ?

Le périnée est un ensemble de muscles dont le rôle est de soutenir les organes du bassin tels que la vessie ou l'utérus. Durant la grossesse et pendant l'accouchement, le périnée est mis à rude épreuve. Imaginez-le comme un hamac sur lequel repose déjà tous les organes et auxquels s'ajoutent le poids du bébé et du liquide amniotique. Avec un accouchement par voie basse, il se retrouve encore plus distendu à cause des poussées. Ces muscles ont alors du mal à retrouver leur tonicité par la suite, c'est pourquoi toutes les femmes devraient faire une dizaine de séances de rééducation périnéale. Même les femmes ayant subi une césarienne devraient faire cette rééducation car même si leur périnée n'a pas été abîmé par les poussées, il a tout de même supporté tout le poids de la grossesse durant 9 mois. Vous l'aurez compris, les séances de rééducation périnéale nous concernent toutes !


   Quels sont les risques si je ne fais pas ma rééducation du périnée ?


Je ne suis pas médecin, mais lorsque ma gynéco et ma sage-femme m'ont expliqué l'importance de rééduquer mon périnée afin d'éviter plus tard (c'est à dire vers 40-50 ans)  les problèmes du style :

fuites urinaires pendant l'effort, à cause d'un simple éternuement ou d'une quinte de toux

□   incontinence aux gaz

□  descente d'organes

j'ai tout de suite compris quels étaient les bienfaits de ces séances et j'ai accepté de les commencer environ trois mois après mon accouchement.


   Comment se déroulent les séances de rééducation périnéale ?


Lors de ma visite de contrôle post-natale avec ma gynéco, celle-ci m'a fait un petit test durant l'examen qui consiste à contracter le périnée afin de se faire une idée de sa tonicité et de son état suite à l'accouchement. Elle était plutôt satisfaite car je savais contracter mes muscles au bon endroit, mais comme toutes les femmes ayant accouché par voie basse, mon périnée avait perdu de sa force. Elle m'a donc prescrit 10 séances de rééducation périnéale que j'ai choisi d'effectuer chez la sage-femme libérale qui m'avait suivie durant ma grossesse.

A son cabinet, le 1er rendez-vous a servi à faire le point sur mon accouchement (voie basse, forceps, petite épisio...) Il n'y a pas eu d'examen ce jour-là. Les exercices ont débutés le jour suivant lors de ma première séance. Déjà, elle n'en revenait pas de voir que ma cicatrice était complètement invisible, même au toucher ! Après avoir examiné la tonicité de mon périnée, elle a jugé inutile de me faire utiliser une sonde car celui-ci avait une tonicité tout à fait acceptable pour n'utiliser que la méthode manuelle. Je ne vous parlerai donc que de cette méthode puisque je n'ai pas eu l'occasion de tester celle avec la sonde.

Deux fois par semaine, je me rends à son cabinet afin d'effectuer mes séances de rééducation. Je m'installe sur sa table gynécologique, recouverte d'une serviette de bain que j'emporte avec moi et la séance peut commencer. Elle introduit ses doigts sur la zone périnéale et stimule des points précis pour faire travailler tous les muscles de mon périnée. Elle me demande de visionner des images du style "un pont levis qui se lève" ou encore "de fermer les portes d’un ascenseur" ou encore me demande de "tout contracter en même temps" et je dois exercer plusieurs pressions à ces endroits précis. Ces exercices ne sont pas difficiles à faire, ce n'est vraiment pas méchant au final !

La séance complète dure au total 20 minutes ce qui est plutôt rapide. Je peux emmener mon bébé avec moi si personne ne peut me le garder. Soit il reste dormir dans sa poussette, soit je peux le poser sur un tapis d'éveil s'il est réveillé. Elle m'a également donné quelques exercices à faire à la maison (des exercices à faire à vie ! Euhhh... Ok je ne savais pas...) Heureusement ça ne prend pas trop de temps, 30 secondes par-ci, 30 secondes par-là. Au fur et à mesure des séances, le périnée retrouve sa tonicité. Après mes séances de rééducation périnéale, je devrai enchainer avec la rééducation abdominale chez un kiné... Pour l'instant j'ai effectué la moitié des séances et j'ai déjà remarqué une certaine amélioration. Ces séances ne peuvent qu'être bénéfiques, vous ne devriez pas vous en priver d'autant plus que 10 séances sont remboursées par la sécurité sociale pour les femmes qui viennent d'accoucher.

Avez-vous fait votre rééducation du périnée ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Très intéressant ton article, j'ai commencé à me renseigner et maintenant j'en sais un peu plus sur le sujet ! J'organise un concours sur mon blog, n'hésites pas à participer !
    Bises
    Laura

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de te renseigner sur le sujet car après une grossesse, on devrait toutes y passer ;-) Bises

      Supprimer
  2. Eh oui c'est très très important pour éviter des désagréments plus ou moins handicapants voire graves !
    Il vaut mieux le faire assez rapidement après l'accouchement (car sinon on a tendance à oublier après...) mais dans l'absolu ça peut se faire même des années après si jamais on l'a zappé à ce moment là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, si ça évite les désagréments il vaut mieux le faire pour les éviter ! D'autant plus qu'au final ce n'est pas grand chose ;-) Et comme tu l'as dit, on pourrait même faire cette rééducation des années plus tard, mais vaut mieux le faire tout de suite comme ça c'est fait et on est tranquille ! :-)

      Supprimer
  3. Première séance aujourd'hui. Comme toi j'effectue mes séances avec la sage femme qui m'a suivie durant la grossesse. Chez elle c'est exclusivement méthode manuelle ! J'emmène Tom car son papa travaille pendant les heures de rdv. Je dois refaire les exercices à la maison mais je ne savais pas qu'il fallait les faire à vie !

    Des bisous

    Julyette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme on fait ces séances avec la sage-femme qui nous a suivi durant notre grossesse, on est plus à l'aise pas vrai ?! :-) Elle utilise aussi la méthode manuelle (mais s'il avait fallu utiliser la sonde elle aurait pu le faire également). Oui apparemment il faudrait faire quelques petits exos (contraction des muscles) 3 fois par jour... Au final ce n'est pas vraiment contraignant mais il faut y penser... Tout va bien de ton côté ? Bisous

      Supprimer
  4. On se suit vraiment dans l'écriture de nos articles du coup :P !! La rééducation du périnée sera l'un de mes prochains posts :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, on a accouché quasiment en même temps alors du coup on vit les mêmes choses au même moment ;-) Hâte de lire ton prochain post alors !

      Supprimer
  5. Pour ma première grossesse j'ai pas été raisonnable j'ai rien fait du tout et j'aurais dû bien sur. Par contre pour la deuxième j'ai pas attendu et franchement j'en suis très contente j'ai rapidement vu les résultats et la différence avec avant.
    Mais c'est vrai que ce fameux périmée avant une grossesse ben on s'est pas trop ou il est...:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on s'y intéresse quand ça nous concerne vraiment (comme après une grossesse ou des fuites urinaires par exemple ^^) C'est bien que tu aies fait cette rééducation après ta deuxième grossesse, d'ailleurs tu as vu la différence ce qui prouve bien que ces séances sont bénéfiques ;-)

      Supprimer
  6. C'est vraiment important oui, pour lutter contre les fuites urinaires. Cela aide aussi à prévenir le prolapsus. Il y a beaucoup de femmes trentenaires et quarantenaires touchées. Et comme c'est tabou, toutes se sentent bien isolées. Heureusement, il y a les copines et la blogosphère pour oser franchir le pas et s'en ouvrir à son médecin traitant, son kiné...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, la rééducation du périnée est une étape à ne pas sauter d'autant plus qu'au final les exercices ne sont pas méchants alors si c'est bon pour plus tard il ne faut pas s'en priver !

      Supprimer
  7. Merci pour cet article qui traite très bien de la rééducation périnéale :)

    RépondreSupprimer

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

✎ Après avoir lu un article, laisser un COMMENTAIRE ne prend que très peu de temps mais fait vivre le blog ! MERCI à tous ceux qui prendront le temps d'en laisser pour réagir à mes articles ✉

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░