Mon Accouchement [ Part 3 ]

Donner la vie...


J'y étais. Je m'apprêtais à donner la vie pour la toute première fois. D'ici quelques minutes, notre enfant pousserait son premier cri et serait posé tout contre moi. Je pourrai enfin voir à quoi il ressemble et l'embrasser. Ce moment, j'en avais rêvé des centaines de fois durant ma grossesse, mais je n'avais pas imaginé que mon accouchement serait autant médicalisé. En attendant de faire sa rencontre, un gros effort m'attendait : celui de l'expulsion.

Comme je ressentais les contractions, je savais quand pousser. Par contre, j'étais totalement anesthésiée du bas donc je poussais un peu à l'aveugle. Au début, on me disait que je poussais bien, que ce que je faisais était très bien... Et puis j'ai commencé à me fatiguer et le cœur du bébé ralentissait. Il fallait le sortir vite. Mon mari me soutenait et me disait de pousser de toutes mes forces (comme si ce n'était pas déjà ce que je faisais...) 

J'étais enfermée dans ma bulle, je ne voyais plus vraiment ce qui se passait autour de moi mais à un certain moment, j'ai entendu mon mari me dire "allez, pousse fort chérie sinon ils vont être obligés de t'aider..." Il voyait les regards que s'échangeaient la sage-femme et la gynéco... Encore une, deux poussées, puis elles prirent la décision d'utiliser les forceps. C'était ce que nous redoutions avec mon mari, on avait peur que cela blesse notre bébé. Heureusement que lors de notre dernier cours de préparation à la naissance, la sage-femme nous avait rassuré sur ce point. A ce moment-là, j'ai dû regarder mon mari avec un regard inquiet mais il m'a rassurée d'un signe de tête l'air de dire "ça va aller". Finalement, les forceps n'ont été utilisés que sur une seule poussée. C'était un "petit forceps" ont-ils dit. 

Après cela, j'ai entendu mon mari dire "il est là, il arrive". Je lui ai demandé s'il voyait le bébé et il m'a répondu que sa tête était déjà là. J'ai regardé et je l'ai vu à mon tour. Quelques secondes plus tard, on posait mon petit garçon sur moi. Lucas était né.

A partir du moment où j'ai commencé à pousser et où il est sorti, il a dû se passer un quart d'heure. Je n'ai pas regardé l'heure exacte mais mon chéri m'a dit la même chose. Tout est allé assez vite finalement. [ édit : ma gynéco m'a dit plus tard qu'il n'y avait eu que 5mn de poussées ] Quand j'ai vu les forceps arriver j'ai pensé qu'heureusement j'avais la péridurale. Je n'ai donc rien senti. Aucune douleur ! Je n'ai rien senti non plus lorsque la gynéco a recousu l'épisiotomie qu'elle m'avait fait. 

A peine mon bébé fut posé sur moi qu'il me fut aussitôt retiré pour l'emmener dans une pièce voisine afin de lui prodiguer les premiers soins. Il n'avait pas encore pleuré. Puis lorsque je l'ai entendu pousser son premier cri quelques secondes plus tard (qui me semblèrent interminables), j'ai été rassurée. Je vous rappelle que l'équipe médicale ne savait pas encore s'il serait capable de respirer tout seul... Mon mari était auprès de lui, mais moi je l'avais à peine vu qu'il était déjà reparti. Durant une demie-heure, il resta dans la pièce voisine et la gynéco me recousu pendant ce temps. 

Puis on m'apporta enfin mon enfant pour le mettre en peau à peau contre moi durant 45 minutes en attendant la venue du SMUR Pédiatrique qui allait venir le chercher pour le transférer dans un autre hôpital, en service de néonatalogie car la Maternité dans laquelle j'avais accouché était de niveau 1 et ne disposait pas du matériel adéquat pour s'occuper des prématurés. Elles ont été sympas de me permettre d'avoir mon bébé en peau à peau quelques instants car lorsque les gens du SMUR sont arrivés ils ont demandé pourquoi il n'était pas déjà en couveuse... Ce fut difficile de le laisser partir avec ces inconnus. Je n'avais pas vraiment eu le temps d'imprimer son visage, en plus il était sale et pleurait car on lui avait mis des tuyaux qui lui envoyaient de l'oxygène dans les narines... Je ne pourrai le rejoindre qu'après mon transfert le lendemain après-midi. Le soir même, mon mari est allé le voir en néonat' et m'a envoyé quelques photos de lui apaisé. Ça m'a rassurée de savoir qu'il allait bien et qu'il respirait tout seul.

Mon accouchement, même s'il a été un peu traumatisant pour mon bébé, s'est tout de même bien déroulé. Certes, il a été très médicalisé mais je n'en garde pas un mauvais souvenir pour autant. Il n'a pas été douloureux. Heureusement mon bébé va bien, c'est tout ce qui compte ! Quant à moi, je suis sortie de la salle d'accouchement en pleine forme, pas fatiguée du tout, heureuse d'avoir donné la vie et excitée de pouvoir annoncer la surprise par téléphone à notre famille qui n'était au courant de RIEN et qui était très loin de se douter de ce qui venait de se passer...

Ça y est, j'étais Maman !



( Le récit de mon accouchement : [ Part 1 ] & [ Part 2 ] La fin se trouve ci-dessus )


Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ta façon d'écrire (je suis ton blog depuis un moment mais je n'avais jamais eu le courage de poster)...c'est étonnant on a presque l'impression de vivre ce grand moment avec toi ! Et c'est d'autant plus top que la fin est heureuse même si le chemin était un peu sinueux. Félicitations et beaucoup de bonheur avec votre petit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour tes compliments, c'est très gentil. N'hésite pas à laisser une trace de ton passage lors de tes prochaines visites, ça fait toujours plaisir tu sais ;-) Oui heureusement la fin est heureuse (même si mon petit a été hospitalisé 3 semaines, il est désormais à la maison auprès de nous et tout va bien) Ouf ! A bientôt j'espère !

      Supprimer
  2. Merci pour ton récit, et encore félicitations!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce témoignage c'est toujours bien de faire part de sa propre expérience surtout quand le scénario n'a rien à voir avec l'idée que l'on peut se faire... ça prépare à tout type de scénario, car oui ça peut arriver... C'est bien d'en garder un bon souvenir malgré tout et ne pas en avoir garder un traumatisme... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si l'on essaie de s'imaginer différents scénarios possibles, le Jour J ça ne se passe jamais comme on pouvait le penser ^^ Donc effectivement, c'est quand-même bien de se préparer à tout. Mon accouchement ne m'a pas traumatisé, l'hospitalisation de mon bébé non plus (même si bien sûr ça n'a pas été facile tous les jours...) On se languissait qu'il rentre à la maison, c'est désormais chose faite ;-) Tout est bien qui finit bien :-)

      Supprimer
  4. Félicitations ! Je viens de lire tout ton blog,il est super
    Moi même maman d'un petit garçon de 10 mois et enceinte de peu du deuxième cela m a replongé dans les joies de la grossesse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Contente que mon blog t'ait plu ! Ça fait plaisir de le savoir :-)
      Félicitations pour ta grossesse ! Je te souhaite que tout aille pour le mieux !

      Supprimer
  5. C'est tellement bien que tu aies pu l'avoir en peau à peau comme ça ! Je suis sûre que ça a contribué à te laisser un bon vécu :)
    C'est chouette aussi que tu n'aies pas eu mal ni pour les forceps, ni pour les points...
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui je pense aussi que le peau à peau a contribué à me laisser un bon souvenir ! La séparation aurait été beaucoup plus difficile si je n'avais pas pu avoir ce moment avec mon bébé dans la salle d'accouchement. Et pour la douleur, je dis vive la péridurale ^^ Moi qui ne la voulais pas spécialement, je suis bien contente de l'avoir eu pour les forceps et les points... Ça aussi ça aurait pu me laisser un mauvais souvenir si je n'avais pas été anesthésiée ^^ Gros bisous

      Supprimer
  6. Une très belle série d'article! Merci d'avoir partagé ce moment avec nous et encore félicitation. Je suis heureuse que tout aille bien malgrès cette prématurité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! :-) Et de rien pour le partage. Si ça peut aider certaines personnes à voir différents scénarios possibles d'un accouchement, alors c'est bien. Oui mon bébé va bien malgré le fait qu'il était prématuré. Il n'était pas tout petit (depuis les premières échos on nous annonçait un "grand bébé") et on a eu une bonne surprise en le pesant à la naissance. On dirait un petit bébé né à terme maintenant ^^

      Supprimer
  7. C'est magnifique! Depuis tout ce temps, j'espère que vous avez pu le ramener à la maison et commencer votre vie tous les trois dans votre petit cocon!
    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a pu le ramener à la maison samedi dernier ! Ça ne fait pas tout à fait une semaine. Les 3 semaines qu'il a passé en néonat' ont été longues pour nous ! On n'en voyait plus le bout. Heureusement, maintenant il est là et tout va bien :-)

      Supprimer
  8. Je me souviens bien de cet effet d'être "extérieure" à l'accouchement ou dans une bulle. C'est fou... Sauf que moi j'ai accouché sans péridurale donc je pense que ce n'était pas tout à fait la même bulle. Mais ton accouchement me rappelle un peu le mien car je n'arrivais pas à bien pousser, bébé était mal positionné et il n'allait pas bien non plus donc il fallait le sortir vite. Il n'a pas non plus crié, il était très mal et ne respirait pas, du coup ils l'ont emmené pour les premiers soins également sauf que moi je ne l'ai pas entendu crier aussi rapidement et ils l'ont gardé une demi-heure. Ensuite ils me l'ont ramené le temps de 2 min à peine et me l'ont repris comme il allait toujours mal, je ne l'ai vu que des heures plus tard. J'ai accouché à 3h du matin et je n'ai pu le voir qu'après mon retour en chambre vers 9h30-10h du matin. Du coup pas de peau à peau, pas de tétée de bienvenue, rien de ce que j'aurais voulu... Je l'ai très mal vécu ! Ça ajouté à mon accouchement très douloureux et difficile, je n'ai pas eu les forceps mais ils se préparaient à devoir faire une césarienne à la base et finalement bébé est arrivé plus vite que prévu mais après ne sortait pas assez vite... Du coup ils préparaient aussi cette éventualité, le gynécologue était présent. J'ai eu un peu de chance à ce niveau là disons ! lol.

    http://beaute-de-grenouille.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été bien courageuse ! Je voulais essayer d'accoucher sans péridurale moi aussi, sauf qu'on ne m'a pas vraiment laissé le choix à cause du risque de césarienne en urgence et de forceps. D'ailleurs j'ai finalement eu droit aux forceps alors heureusement que j'étais anesthésiée ! Mais honnêtement, avoir la péridurale c'est tellement bien (on ne sent plus la douleur) que je pense la reprendre pour mes futurs accouchements... Je n'aurais sûrement pas gardé un aussi bon souvenir de mon accouchement si j'avais beaucoup souffert car à la souffrance physique se serait ajoutée la douleur de la séparation...
      Ma pauvre, quand ils ont emmené ton bébé ça a dû être difficile pour toi aussi. Comme tu ne l'entendais pas pleurer tu as dû avoir peur pour lui... Je n'ai pas non plus eu droit à la tétée de bienvenue... Je comprends ta frustration. Comme tu dis, tu as tout de même eu un peu de chance en n'ayant pas une césarienne au dernier moment...

      Supprimer

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

✎ Après avoir lu un article, laisser un COMMENTAIRE ne prend que très peu de temps mais fait vivre le blog ! MERCI à tous ceux qui prendront le temps d'en laisser pour réagir à mes articles ✉

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░