Mon Accouchement [ Part 1 ]

Une matinée pas comme les autres...


Ce matin-là, j'ai été réveillée vers 7h30 du matin par des douleurs de règles assez fortes dans le bas du ventre, les reins et le haut des cuisses qui m'ont obligées à me lever pour aller prendre un Spasfon. Il s'agissait du premier cachet que je prenais durant ma grossesse. J'ai tenté de me recoucher mais j'ai été à nouveau dérangée (toujours par ces douleurs de règles) ainsi que par des contractions douloureuses... Je me disais que quelque-chose n'était pas normal. On m'avait toujours dit qu'il était habituel de ressentir des contractions durant la grossesse mais qu'il ne fallait pas que celles-ci soient douloureuses ou trop nombreuses. Pourtant là c'était le cas. J'en ai parlé à mon mari au réveil, en lui disant que je me demandais si ce n'était pas pour aujourd'hui...

Mais non ! Ce n'était pas possible, je n'étais enceinte que de 32 semaines (soit 34 SA)...

Toute ma grossesse s'était très bien déroulée jusqu'à présent. Une grossesse de rêve, sans nausées, sans douleurs, sans signes particuliers d'une menace d'accouchement prématuré. Enfin... Rien, mis à part l'échographiste qui avait signalé un col raccourci à 2cm lors de la 3ème et dernière écho dix jours plus tôt, suite à laquelle j'avais stoppé toute activité. Rien d’alarmant m'avait-on dit, cela pouvait attendre mon prochain RDV mensuel avec la gynéco qui devait avoir lieu mercredi.

Et puis on avait également entendu parler de faux-travail et notre sage-femme nous avait même dit pour anecdote que toutes les femmes enceintes se rendaient aux urgences au moins une fois pour rien durant leur grossesse. Je ne me suis donc pas affolée plus que ça et nous avons décidé d'attendre de voir l'évolution de ces contractions. J'ai alors ouvert mon application de grossesse sur mon smartphone et ai chronométré leur fréquence ainsi que leur durée. Au départ, elles étaient espacées de 7-8 minutes mais elles se sont rapidement rapprochées et répétées toutes les 5 minutes. Plus les heures avançaient, plus elles s'accentuaient et plus j'ai pensé que l'accouchement aurait sûrement lieu aujourd'hui. Mon état d'esprit à ce moment-là mêlait excitation et incertitudes face à l'inconnu. Allais-je supporter les contractions jusqu'au bout sans avoir recours à la péridurale ? Comment l'accouchement allait-il se dérouler ? Et dire que je n'avais même pas eu le temps de terminer mes cours de préparation à la naissance...

Je me suis alors préparée au cas où ce serait vraiment le jour J. Je me suis épilée, j'ai pris une douche et j'ai commencé à faire ma valise pour la maternité. J'avais déjà préparé celle pour bébé (j'ai été prévoyante sur ce coup là !) mais la mienne n'était pas prête du tout. D'ailleurs, je ne savais pas trop quoi mettre à l'intérieur. J'ai été prise au dépourvu et ai dû y glisser mes affaires entre deux contractions douloureuses. Je vous laisse imaginer la scène : à chaque contraction je m'asseyais sur mon lit, respirais, souffrais un bon coup puis dès qu'elle stoppait, j'avais 3 minutes chrono de libres pour courir dans tout l'appartement à la recherche d'un vêtement, d'un sèche-cheveux ou d'un autre objet qui pourrait m'être utile durant mon séjour, tout ça avant la prochaine contraction... Et ainsi de suite... C'est dans ces moments-là qu'on se dit que 5 minutes ça passe vite ! Mon mari avait préparé un couscous (plat que je lui réclamais depuis une bonne semaine) mais je n'ai pas réussi à avaler quoi que ce soit. J'avais plutôt envie de vomir que de manger... Et puis au fond de moi, je savais aussi que si c'était vraiment pour aujourd'hui, il était préférable d'avoir le ventre vide en cas de césarienne en urgence.

A midi, voyant que les contractions étaient de plus en plus douloureuses et régulières (j'en ai eu onze en seulement une heure) je me suis enfin décidée à appeler la maternité. Oui, avant je n'étais pas totalement prête. D'ailleurs, j'ai eu énormément de mal à les joindre... Puis quand j'ai enfin eu la sage-femme de garde au téléphone et que je lui ai expliqué mon cas (enceinte de 32SG, ayant des contractions douloureuses depuis toute la matinée, celles-ci étant régulières car 11 en seulement une heure...) elle m'a répondu :

"Ah... Eh bien il faut venir !" 




Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Joli récit, j'ai hâte de lire la suite !
    Bises
    Laura

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) La suite arrive très bientôt, promis ! Bises

      Supprimer
  2. Réponses
    1. La 2ème partie du récit sera en ligne très bientôt ;-)

      Supprimer
  3. Félicitation. J'ai hâte de lire la suite :-), j'espère que tout s'est bien passé.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie :-) Oui dans l'ensemble ça s'est bien passé, je n'en garde pas un mauvais souvenir donc ça va ;-)

      Supprimer

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

✎ Après avoir lu un article, laisser un COMMENTAIRE ne prend que très peu de temps mais fait vivre le blog ! MERCI à tous ceux qui prendront le temps d'en laisser pour réagir à mes articles ✉

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░